Le Brexit et le secteur financier en Europe : Bye Bye London ?

Le Brexit et le secteur financier en Europe : Bye Bye London ?

Le 23 juin 2016, le peuple britannique a voté pour la sortie de l’Union Européenne. Le Brexit va donner lieu à des négociations « de divorce » complexes et difficiles sur de nombreux sujets. Ces négociations risquent de trainer en longueur et devront être suivies d’une autre négociation sur un nouvel accord de coopération. Les répercussions pour le secteur financier en Europe vont être fortes. Londres, première place financière d’Europe, bénéficie pleinement du système de « passeport financier » européen, qui est remis en cause. La City tentera de préserver son accès au marché unique. Cela a peu de chance d’aboutir car Theresa May privilégie le scénario d’une sortie du Marché unique (dit « Hard Brexit »). Le secteur financier britannique garde tout de même l’espoir de bénéficier, après le Brexit, d’une période transitoire et d’un régime d’équivalence, permettant à ses entreprises de continuer à vendre leurs produits financiers sans devoir les faire agréer par tous les pays de l’UE. Néanmoins, devant l’incertitude des négociations, les entreprises basées à Londres ont amorcé un mouvement de relocalisation de certaines activités sur le Continent. Lire l’article

Jean-François PONS, Revue d’Economie Financière, n°125, avril 2017